Blog

3d-nordic / Musher  / Journal d’un retour en France précipité face au virus…

Journal d’un retour en France précipité face au virus…

Comme beaucoup de monde, cette saison ne s’est pas terminée comme on l’avait prévue! Un dernier séjour mi-mars, partagé avec nos amis bretons: Claire, Rachid & Anne, ou malgré les grands espaces, les activités, les chiens, nous ne pouvions pas rester indifférents à ce qu’il se passait dans le Monde et plus particulièrement en France…

Puis, nous conseillons à nos clients de la semaine suivante de ne pas venir afin d’être sûr de ne pas être bloqués en Suède..et vint le confinement, donc, cette fois, c’était sûr, nous ne verrons pas arriver de nouveaux guests! La saison était finie!!

Cécile & Sylvain, nos amis haut-savoyards, étaient montés en voiture avec leur chienne, Noumi, avant que les frontières ne commencent à se fermer! Ils sont donc avec nous, au Granola Camp. Et puis, Catherine et ses chiens, nos super voisins, sont aussi à Suddesjaur. Nous voilà donc 5 français en Laponie!

On se pose différentes questions, on imagine différents scénarios. Restez en haut, car les gens nous pensent épargnés du virus alors qu’en France tout devient chaos…ou rentrer?!

Catherine doit rentrer pour son travail…

De notre côté, nous essayons de trouver « la bonne » solution, y en t’il vraiment une?! Jo préférerait rester car on a des travaux à avancer au Granola Camp. Quant à moi, je préfère rentrer car même si on ne pourra pas voir nos familles et amis, nous serons moins loin. Et d’autre part, en Laponie, le premier hôpital étant à 2h30 de route, si l’un de nous deux tombe malade, ça peut être la cata avec les chiens.. Et puis, niveau véto, déjà qu’en temps normal c’est compliqué, si tout ferme, là ça deviendra vraiment très compliqué! Jo est partagé..mais il décide rejoindre mon avis, car il sait que sinon je vais être trop pénible!!!

Après avoir pris les renseignements auprès des ambassades, nous prenons la route: 5 humains, 64 chiens et 3 voitures (dont 2 avec remorques)! Le voyage est déjà stressant en temps normal, mais là, nous avons encore augmenté le niveau!! Le Danemark étant fermé, nous devons prendre un ferry au Sud de la Suède pour arriver directement en Allemagne. Ce bateau est à environ 24 heures de route (en comptant les sorties des chiens), nous partons donc 28 heures avant l’heure d’embarquement! Nous sommes 4 à avoir le permis remorque nous allons donc nous relayer les uns après les autres… Après une traversées de la Suède sans encombre, nous voilà avec 1h30 d’avance pour le ferry. Nous trouvons un petit bord de plage parfait pour sortir les chiens, juste à côté de l’embarcadère. Nous décidons d’attacher tous les chiens à la stake-out (ligne cablée) afin que tout le monde prenne l’air en même temps! 64 chiens en bord de mer: ça claque! Et d’un coup, Louise, une chienne de Catherine, réussie à retirer son collier et s’en va (est il utile de rappeler que ce sont des chiens de traîneau, entraînés tout l’hiver, et qui sont en super forme???), quel stress!! La voilà qui court dans tous les sens, impossible de la récupérer!! Au bout de 10 minutes, elle finit par rentrer dans sa remorque, toute seule! Ouf!

Avec la fatigue, nos émotions sont toutes multipliées! On aurait presque des larmes qui coulent quand on l’enferme dans son box!!

Et puis, vint le bateau, ce moment tant attendu pour moi!!! Hahaha! Je déteste le bateau, et nous savoir enfermés avec les chiens pendant 6 heures dans ce paquebot…. En temps normal, il est interdit de rester dans nos véhicules, nous devons monter sur le pont. Impossible pour nous de laisser les chiens seuls..et en plus, avec ce virus qui court, hors de question de se mélanger aux autres personnes! Nous nous cachons donc dans notre voiture (merci les vitres teintées!)! Cecile et Sylvain se font prendre et sont obligés de sortir de leur véhicule.. Nous, on ne nous a pas repéré.. J’entends le personnel de bord qui fait le tour des véhicules, la plupart parlant allemands.. Je me crois être un résistant en temps de guerre et j’imagine les allemands mitraillettes à la main (vous êtes déjà restés longtemps sans dormir, ben voilà ce que ça donne!!!!! hahahaha). Jo dort à poings fermés, dès qu’il se met à ronfler (bon ok, il a ronflé qu’une fois!), je le secoue de peur que l’on nous trouve! Et sinon, je regarde chaque minute passer en essayant de trouver un plan pour sauver les chiens si le bateau venait à couler (oui, oui, je vous ai déjà dit que ce n’est pas bon de pas assez dormir!!). Bref, les 6 heures sont écoulées, nous arrivons en Allemagne. Je laisse Jo conduire..et je dors!!!!!!!!!!!!

Nous laissons Catherine, Sylvain et Cécile à Francfort. Chacun rentrant en France par une frontière différente. Nous n’avons pas eu de problème particulier pour traverser chacune des frontières (Allemagne, Suisse, France).

Après 56 heures de voyage, nous voilà donc arriver à Praz sur Arly! Les petits chiens sont contents de retrouver l’herbe, de chasser les souris,..

Cheyenne a bien vécu le voyage (on lui a détecté un cancer des os il y a deux mois), nous sommes tellement heureux d’avoir pu la ramener chez nous, au fond de moi, je crois que je le lui avais promis..

Dorénavant, nous sommes confinés peut être mais contents d’être moins loin de nos proches dans cette période si difficile pour tout le monde! Et quand nous sommes mushers, on a toujours de quoi s’occuper (chiens, entretien chenil, maison, jardin,..)!

Comme chacun d’entre nous, nous espérons que ce virus disparaisse vite…

En attendant, prenez soin de vous, restez chez vous! Et on se retrouve très vite en canirando (dès que le confinement sera levé!) ou en Laponie! Pour vous faire patienter, nous avons mis le site à jour avec des nouvelles photos, etc…

A bientôt!

Share
No Comments

Leave a Reply