Chien de traineau

3d-nordic / Chien de traineau

Retour sur nos premiers séjours

Que le temps passe vite, il me semble que c'était hier que l'on vous annonçait le début de saison de notre nouvelle aventure.. Et pourtant, cela fait déjà plus d'un mois!!! Nous avons donc enchaîné les séjours depuis le 23 décembre, nous avons accueilli des familles, des couples, des personnes seules, nous sommes très étonnés par ces personnes qui voyagent et qui nous demandent si cela ne pose pas de problème qu'elles soient seules, ce n'est déjà pas évident de voyager seul, mais quand on apprend que ces personnes sont refusées à certains endroits par manque de rentabilité, cela à tendance à nous hérisser le poil.. (quand on vous dit que chez nous, les chiens sont plus sympas que les maîtres!!!!) hahahaha Ce nouveau challenge en Laponie est très différent du travail que nous avons pu faire à Praz sur Arly. En France, il était difficile de prendre le temps de créer des liens avec nos clients car nous enchainions les activités.. Ici, tout est plus calme et plus cool, les personnes restent entre 5 et 7 jours avec nous. Alors oui, c'est très prenant, entre les chiens à s'occuper, les activités à encadrer et les repas à préparer, c'est sûr qu'ici nous ne sommes pas aux 35h!! Mais travailler dans un tel environnement est-ce vraiment un "travail" finalement??!! A Praz sur Arly, on vendait déjà "un rêve": le mythe des chiens de traîneau. Mais ici, tout est puissance mille! Et on peut le dire, on en fait pleurer des gens. Traverser le lac, cette immensité blanche, ce sentiment d'être si petit dans cette nature si grande, ce sentiment d'évasion intense...

Le nouveau chenil est fini!

Il a fallu plusieurs jours de travail (on peut même compter en semaines..), des mètres de grillages, des mètres de planches, des kilos de clous et de crampillons, des mètres carrés de laine de verre, il aura fallu aussi jouer de la tronçonneuse, de la hache et de la bêche pour se frayer un chemin dans la forêt, il aura fallu faire chauffer la visseuse, le marteau, le cloueur et la masse...

Balisto, le petit nouveau

Cette année, nous avions décidé de ne pas prendre de nouveau chiot. Un gros projet qui est en cours de préparation (La Laponie), on ne voulait donc pas agrandir notre meute de chiens de traîneau.. Mais le destin en aura décidé autrement!! (Hé oui, nous pensons que le destin est tracé, donc...